Actualités CARPIMKO :

  • Souligné dans un communiqué de la FFPS du 24 avril 2020, Mr REVEL a confirmé la non-déduction des éventuelles aides de la CARPIMKO des aides qui devraient être mises en place par l’Assurance maladie à destination des professionnels de santé.
  • Après d’autres caisses de retraite autonomes, la caisse de retraite des avocats a débloqué 60 millions d’euro prélevés sur ses réserves. Cette caisse autonome a des statuts comparables à ceux de la CARPIMKO et compte 65.000 affiliés, contre 225.000 pour la CARPIMKO.

Une proposition chiffrée d’aide globale aux 5 professions de la CARPIMKO est mise sur la table par Les Kinés de France depuis plusieurs semaines. Elle démontre la possibilité de mettre en place immédiatement une annulation des prélèvements 2020 pour une aide correspondant à 2.124,70 € par affiliés pour un bénéfice équivalant à un plafond annuel de sécurité sociale (41.136€).

La voie est désormais libre pour une prise de décision juste et solidaire.

Les professionnels paramédicaux libéraux qui ont suspendu ou diminué leurs activités sine die ont déjà trop attendu.
Ils en paient, seuls, le prix économique.
La reprise d’activité de chacun sera progressive, les conséquences de cette crise vont se ressentir sur plusieurs mois au moins.

La suspension des cotisations entrainera l’effet pervers de prolonger l’impact de la crise sur des trésoreries exsangues.
Le Fonds d’Action Social (FAS) n’a pas de budget suffisant pour une aide adaptée à une crise d’une ampleur économique majeure.

Annuler les cotisations de la CARPIMKO sans perte de droits est possible sans mise en danger des comptes de la Caisse : le coût de cette opération est inférieur à 8% des réserves, ce qui a été autorisé pour d’autres caisses par la tutelle : le Gouvernement lui-même.

Annuler les cotisations CARPIMKO sans perte de droits est la seule option contre la récession économique de nos entreprises paramédicales libérales.