A quoi jouent les élus de la CARPIMKO ? C’est la question à laquelle nous sommes en droit de nous poser.
La crise sanitaire se poursuit. Les professionnels de santé, auxiliaires médicaux, continuent de subir des pertes d’activité énormes, qui finiront par être létales si rien n’est fait par un soutien rapide.
Pendant ce temps là, des informations nous remontent que la grande majorité des élus de la CARPIMKO (peu d’entre eux faisant preuve de lucidité et de compréhension) serait lancée dans un jeu funeste avec l’Assurance maladie.
L’objet serait de savoir qui, de l’Assurance Maladie ou de la CARPIMKO, lâchera le premier des aides, afin de ne faire que compléter le soutien financier fourni par l’autre…
On croit rêver !
Ce qui peut-être compréhensible, tout en restant fort injuste de la part de la CNAM – gestionnaire de deniers publics – n’est absolument pas acceptable de la part de la CARPIMKO, qui gère des sommes issues de l’argent versé par les affilié(e)s.

Cette stratégie de celui qui donnera le complément de l’autre est tout simplement honteuse pour ceux et celles qui la cautionnent.
Le peu de considération face à l’angoisse et la peur du lendemain des professionnels de santé et de leurs familles est à considérer comme une atteinte même à leur dignité de personnes.
Comment le mépris affiché par ces élus – consœurs et confrères – est-il devenu pour eux une valeur fondatrice de leur fonction ? Nous ne remercierons jamais assez la minorité d’entre eux qui n’a pas cédé à cette attitude, cela les honore !

Il est encore temps pour les syndicats siégeant à la CARPIMKO de retrouver leur place en imposant à leurs représentants de soutenir notre démarche. Il est encore possible pour eux de s’inscrire dans l’histoire.

La pétition est toujours active, signez !